Projet pédagogique et artistique

Le Projet pédagogique et artistique de l'Académie de Chênée

1. GENERALITES

Situation géographique et contexte socio-culturel

L’académie de Chênée accueille les élèves à partir de 6 ans (Musique) ou de 8 ans (Arts de la parole) ainsi que les adultes sans limite d’âge. Elle permet à chacun de trouver sa place au sein des classes sans distinction culturelle ou sociale.
Située au confluent de l’Ourthe et de la Vesdre, l’académie est implantée depuis 1974 à la limite sud du territoire communal liégeois. Elle est entourée de Grivegnée, Angleur, Beyne-Heusay, Vaux-sous-Chèvremont, Chaudfontaine et Embourg, ce qui lui permet d’accueillir une population mixte tant du point de vue culturel que socio-économique. Une section a été créée en 1999 à Fléron pour faciliter l’accès aux enfants de cette commune mais aussi à ceux de Soumagne et d’Olne.
Longtemps gérée par la même asbl que le Centre culturel, l’académie a développé avec celui-ci une réelle collaboration tant en termes d’infrastructures que d’aide à la création et à l’organisation de manifestations.
La proximité avec les grandes institutions culturelles liégeoises permet d’emmener les élèves à certains spectacles (ORW, OPRL) mais aussi de collaborer occasionnellement avec l’enseignement supérieur (CRLg) notamment par l’accueil de stagiaires.

Philosophie

Comme le montrent de nombreuses études, l’apprentissage et la pratique d’une discipline artistique apportent de nombreux bénéfices sur le plan du développement intellectuel, de la coordination neuro-motrice et du sens social.
L’académie est le lieu de cet apprentissage et de cette pratique. L’apprentissage n’est pas le loisir lui-même mais une formation qui y conduit tout naturellement. Dans cette perspective, l’attention des élèves est attirée dès le début sur la nécessité d’une fréquentation assidue des cours et d’un réel investissement personnel notamment, pour la plupart des cours, par un temps de répétition quotidien à domicile.

Pratique régulière = Progrès = Plaisir

Le rôle des parents est essentiel : au-delà du soutien apporté à l’enfant (encouragement à la pratique régulière, présence aux prestations publiques…) ils sont invités à se tenir informés de tout ce qui concerne son apprentissage (consultation du journal de classe, fiches pédagogiques, courriers…).
L’académie est un lieu de vie, de rencontre et de découverte ; le respect de chacun y occupe une place prépondérante.

 

2.MISSIONS

Outre sa mission socioculturelle (formation d’amateurs éclairés), l’académie permet aux  élèves qui le souhaitent d'acquérir les compétences nécessaires à l'accès aux études supérieures artistiques.
Dans le respect du décret du 2 juin 1998 organisant l’enseignement artistique à horaire réduit, l’académie propose une pédagogie adaptée à l’âge (cours pour enfants / adultes) et aux aspirations des apprenants (filières préparatoire / formation / qualification / transition).
Les objectifs de ces filières sont :

  • Préparatoire: affinement sensori-moteur, préparation et libération du corps, de la voix, de l’oreille, de l’esprit, pour la pratique du langage choisi.
  • Formation: apprentissage et utilisation du langage artistique, constitution d’un répertoire, stimulation de la motivation et de l’intérêt pour la poursuite des études.
  • Qualification: consolidation et développement des bases acquises en filière de formation afin de rendre les élèves autonomes, curieux et créatifs  (amateurs éclairés).
  • Transition: formation spécifique et poussée pour toute personne qui veut s’investir pleinement et atteindre un niveau permettant l'accès à l'enseignement supérieur artistique.

 

3. OBJECTIFS ET FINALITES

L'établissement met en place une pédagogie positive et active qui vise à développer l'intelligence artistique, la maîtrise technique et la créativité des élèves afin de les rendre autonomes.
Les enseignants veillent à favoriser l'épanouissement et la confiance en soi de chaque élève ; lequel reste acteur de son apprentissage.
L'académie encourage les pratiques collectives (chant d’ensemble, ensembles instrumentaux, musique de chambre, rythme et voix) qui  débouchent sur la production de différents spectacles rythmant l'année scolaire. Ces pratiques incitent également les élèves à prendre part à la vie artistique et associative locale (Salon Retrouvailles, Tournoi d’interprétation de l’Arc, Musique des cadets de marine, différentes harmonies…)
La participation active des enseignants à ces manifestations contribue à une transmission efficace de leur savoir-faire  aux élèves.
Basés sur l'acquisition des techniques classiques, les apprentissages restent ouverts à toutes formes de langages. Les élèves seront aussi encouragés à devenir un public actif en se rendant à des concerts ou à d'autres types de spectacles, ainsi que par des rencontres avec des artistes et des contacts avec d'autres écoles.

 

4. MISE EN PRATIQUE

Rythme de l'année scolaire

L'année scolaire  est répartie en trois trimestres à l'issue desquels est établie une fiche d'évaluation pour les cours de base et certains cours complémentaires.
Celle-ci est le reflet de l'évolution de l'élève par rapport aux objectifs fixés dans le programme de cours et certains cours complémentaires.

Pratiques d'évaluation

L'évaluation est menée de manière continue et a pour objectifs de guider l'élève, de le situer dans sa progression, de le responsabiliser et de le rendre acteur de sa formation artistique.
Elle se fonde sur différents types de pratiques :

  • l'évaluation formative : partie intégrante du processus d’apprentissage ayant pour but d’apprécier les progrès de l’élève et de détecter ses éventuelles difficultés afin de lui venir en aide, cette évaluation se fonde sur  l’exploitation positive de l’erreur.  Elle  repose sur l’auto-évaluation et exclut toute forme d’examen et de cotation.
  • l'évaluation sommative: effectuée à la fin d’une séquence ou d’une période d’apprentissage, elle vise à établir un bilan ponctuel et concret des acquis de l’élève et peut donner lieu à une appréciation.  Dans l’optique de l’apprentissage par compétences, elle se base principalement sur leur mise en œuvre.
  • l'évaluation normative : à un moment précis du processus d’apprentissage, les acquis de l'élève sont confrontés à une norme (objectifs définis par le programme de cours).
  • l'évaluation certificative : elle détermine l'octroi du diplôme ou certificat de fin de filière.

Le  Conseil de Classe et d’Admission reste souverain en matière de réussite ou non de l'élève.

Prestations publiques

La rencontre avec le public est un élément fondamental des arts vivants. Il importe donc que chaque élève soit familiarisé au plus tôt à cette situation.  Dans cette optique, l'académie organise spectacles, auditions et  évaluations.
Les modalités de leur organisation sont établies de la façon suivante :

  • musique: trois sessions d’évaluations (à la fin de chaque trimestre) ; en formation instrumentale, les élèves participent à minimum deux sessions par année (sauf situation particulière).
  • arts de la parole: deux montages poétiques réalisés chaque année.
  • spectacles: fête de Saint-Nicolas (pour les élèves de préparatoire et les jeunes instrumentistes), concert de Noël, concert de musique d’ensemble, journée portes ouvertes…


 

5. COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE

Du point de vue organisationnel, la communication entre les élèves, les personnes investies de l'autorité parentale ou qui assument la garde en droit ou en fait du mineur, et les membres du personnel directeur et enseignant et du personnel auxiliaire d'éducation est favorisée  par l'utilisation de différents supports :  site internet, brochure informative, affichage aux valves, réseaux sociaux mais aussi par le biais de contacts directs (permanences du secrétariat, courrier, courriel et téléphone).
La communication liée aux aspects pédagogiques est  assurée au moyen du journal de classe de l'élève, des fiches d'évaluation et/ou de rencontre(s) avec les enseignants, le personnel auxiliaire d'éducation et/ou la direction (lors des évaluations, des manifestations ou sur simple demande).
L’accent sera mis sur la communication interne à l’équipe pédagogique (sous forme de rencontres informelles ou de réunions) de manière à ce que les objectifs soient définis en concertation.